homelie,homelies,homelie de dimanche prochain
*** ACCUEIL ***
 
Bienvenue sur le site homelie.qc.ca.
Voici l'homélie de dimanche prochain. Bonne lecture!

2014/04/27

2e dimanche de Pâques

 

2e dimanche de Pâques ou de la Miséricorde divine.  

Année A.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 20, 19-31.

 

C'était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine. Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d'eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! » Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m'a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : « Recevez l'Esprit Saint. Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. » Or, l'un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) n'était pas avec eux quand Jésus était venu, les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara :

« Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l'endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! » Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d'eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! » Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d'être incrédule, sois croyant. » Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit:  « Parce que tu m'as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. » Il y a encore beaucoup d'autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas mis par écrit dans ce livre. Mais ceux-là y ont été mis afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et afin que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom.

 

                                                          _______

 

Marie Madeleine a vu le Seigneur, mais la plupart des apôtres et des disciples ne croyaient pas à la résurrection de leur maître.

Ils vivaient un deuil atroce et ils pleuraient celui qu’ils avaient aimé. Leur maître n’était plus et ils se sentaient seuls. Certains se demandaient s’ils n’auraient pas dû intervenir militairement. D’autres affirmaient qu’ils n’avaient pas crié assez fort Jésus pour couvrir les voix des partisans de Barabbas.

 

Que sera l’avenir ? Qui se souviendra que Jésus était vraiment le Messie ?

 

Quelques apôtres avaient un sentiment de culpabilité parce qu’ils l’avaient laissé seul au jardin.

 

Toutes ces questions alimentaient le cœur des apôtres et des disciples, mais évidemment à des degrés différents.

 

Par crainte des juifs et aussi pour se solidariser, ils s’étaient installés dans un lieu secret et avaient verrouillé les portes. Ils avaient demandé à Thomas, celui qui n’avait pas peur de circuler en ville, d’aller chercher de la nourriture.

 

Durant ce temps, ils firent silence pour prier Dieu, leur Éternel.

 

Jésus arrive au milieu d’eux et leur dit : La paix soit avec vous. Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté.

Les apôtres et les disciples étaient estomaqués. Ils ne savaient plus quoi dire et quoi penser. Toutefois, ils étaient remplis de joie en voyant le Seigneur.

 

La salutation de Jésus en disait long sur le sens de sa présence. La paix qu’il donnait n’était pas la paix des êtres humains qui consiste à vivre en tranquillité avec soi-même ou les autres. La paix de Jésus, c’était la paix de la bonne nouvelle de son royaume. Cette paix conduit à un état d’être qui introduit à l’harmonie avec soi, le cosmos et Dieu.

 

Le Christ ressuscité, offrant la paix aux apôtres et aux disciples, rendait son message évident pour eux. Toute leur histoire religieuse leur rappelait que le peuple avait rompu cette paix et maintenant Jésus, le Ressuscité, la rétablissait.

 

Les disciples et les apôtres recevaient la mission d’apporter aux autres la miséricorde de Dieu. Remettre les péchés à quelqu’un, c’est l’introduire à nouveau dans l’amour de Dieu, sa miséricorde et sa paix.

 

Le catholique, baptisé en Christ Jésus, est un disciple. Il a foi en son Seigneur, le Ressuscité. Il croit et il possède, par grâce, l’unité en Dieu. La paix de Dieu l’habite et il a comme mission de l’annoncer. Il est un envoyé vers les autres.

 

Le Christ a soufflé sur ses disciples pour leur signifier que l’Esprit est avec eux. Aujourd’hui, c’est lui qui continue à assurer la démarche de tous les disciples. Ces derniers ont comme mission de remettre les péchés, c’est-à-dire de pardonner et de faire unité.

 

Libéré en Christ Jésus, le catholique doit lui-même être un libérateur. Pacifié, il doit apaiser. Si la personne baptisée ne pardonne pas ou ne remet pas les péchés, l’amour du Christ ou la miséricorde de Dieu ne se manifeste pas par elle. Les personnes restent maintenues dans leurs péchés, car elles ne sont pas libérées et apaisées par l’entremise du disciple qui agit au nom du Seigneur.

 

Le catholique doit être imbu de la réalité que l’Esprit l’accompagne et qu’il l’invite à proclamer l’amour du Christ ressuscité. Il est un envoyé vers les autres et un missionnaire dans la cité.

 

À celui ou celle qui souffrent, il offre la main.

À l’autre qui est loin de la paix, il donne le pardon.

À la personne qui désespère, il apporte l’espérance.

 

Amen.

 

Bon dimanche,

André Sansfaçon, prêtre.

homelie.qc.ca

 

Note :   Le cycle liturgique de Pâques se déroule sur une période de cinquante jours. Le premier dimanche est Pâques et le dernier dimanche du cycle est la Pentecôte. Pour bien marquer cette unité, le même texte évangélique de l’apôtre Jean est utilisé pour aujourd’hui et pour le dimanche de la Pentecôte.

Le blanc est la couleur utilisée pour les liturgies.

 

                                             Commentaire de l’Oisillon

 

Nous sommes invités à être attentifs aux signes que Dieu met sur notre route pour reconnaître son amour, sa miséricorde, sa présence...

 

Dzhari... vent soufflant dans le Sahara et la Libye 

 

 

 
Abonnement :  
Voulez-vous recevoir un avis dès la parution de l’homélie ? C'est gratuit et confidentiel.
 
Commentaire :  
Un commentaire hebdomadaire aide à la réflexion. Vous êtes invités(es) à réagir en exprimant vos idées.
 
Prière :  
Intention de prière : Vous pouvez demander une prière ou vous unir à la personne qui demande une prière.

Prière de la semaine : Une nouvelle prière, axée sur la liturgie du dimanche, nous accompagne chaque semaine.



 
Vidéo :  
Le dimanche : Une vidéo sur la liturgie dominicale.

Les sacrements : Une vidéo sur chacun des sacrements.




 
AVIS
À notre connaissance, l’image de cette page est gratuite et libre de droit, mais en cas contraire, prière de nous en aviser afin que nous la retirions.