homelie,homelies,homelie de dimanche prochain
*** ACCUEIL ***
 
Bienvenue sur le site homelie.qc.ca.
Voici l'homélie de dimanche prochain. Bonne lecture!

2014/09/07

23e dimanche du temps ordinaire

 

23e dimanche du temps ordinaire.

Année A.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 18, 15-20.

 

Jésus disait à ses disciples : “Si ton frère a commis un péché, va lui parler seul à seul et montre-lui sa faute. S’il t’écoute, tu auras gagné ton frère. S’il ne t’écoute pas, prends encore avec toi une ou deux personnes afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à la communauté de l’Église; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain. Amen, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel.

Oui vraiment, je vous le dis : si deux d’entre vous sur la terre s’entendent pour demander quelque chose, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux. Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux.”

 

                                                                 ______

 

Celui qui a une longue expérience comme victime du péché, c’est bien Jésus lui-même. Il a souvent dénoncé le péché qui consistait à croire que lui il était un démon ou un charlatan. Jésus parla ainsi parce que les scribes disaient (de lui) : il est possédé d’un démon. (1)

 

Considérer la lumière comme les ténèbres ou penser que Jésus est possédé de Béelzéboul est le pire des péchés. C’est le péché contre Dieu.

 

Et pourtant, Jésus a pardonné au pécheur. Cette attitude du Seigneur va à l’encontre de la pensée des hommes qui croient qu’ils ne sont jamais assez dignes du pardon de Dieu. Si Dieu aime le pécheur en contestant le péché, il nous faut faire de même.

 

Cette perspective de vie n’est pas facile à réaliser, car elle invite au dépassement du préjugé. Il faut condamner le péché et aider le pécheur.

 

Devant les scandales et les péchés publics vécus dans les différentes communautés chrétiennes, Jésus ne nous a pas dit d’utiliser le couperet ou l’exclusion, il nous appelle à la rencontre, à la démarche fraternelle et à la prière.

 

L’excommunication relève de la personne elle-même, car c’est elle qui choisit de couper le lien de l’unité avec l’amour. Elle entre dans le monde du païen. Elle ne cherche plus la communion, mais la désunion et la rupture. Ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel.

 

Lors des premières persécutions chrétiennes, plusieurs ont péché contre Dieu en le reniant. Aujourd’hui, le péché de la négation de Dieu se fait dans les salons et sur les places publiques. Ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans les cieux.

 

Nous pouvons tout aussi bien lier ou délier le mal et le bien. C’est pourquoi nous, catholiques, n’ayons pas peur, (2) continuons à chercher le Ressuscité. Il est présent pour nous aider à délier le mal et à lier le bien.

 

C’est dans cette perspective que, lors des premières eucharisties de notre Église, l’apôtre Paul dénonçait l’absence de partage entre les riches et les pauvres et il invitait les chrétiens et les chrétiennes à la responsabilité de la Parole. Nous devons lier la miséricorde, la bonté et la tendresse à nos vies et délier les gestes, les paroles et les actes mauvais. Nous ne pouvons communier au Seigneur et ignorer nos sœurs et nos frères.

 

 Aujourd’hui, il y a plus de quarante millions de personnes qui ont faim en Amérique du Nord et l’on y dépense plus de douze milliards de dollars pour nourrir les chiens et les chats.

 

La pauvreté est criante et le catholique ne peut faire semblant et éviter la réalité de sa société. L’ignorer c’est faire abstraction des enfants de Dieu. Nous sommes à l’heure de le dire à la communauté de l’Église.

 

Les catholiques non pratiquants doivent agir au nom du commandement du Seigneur et les catholiques pratiquants sont conviés à un engagement dans une perspective de changement. Ne rien faire équivaudrait à manger le pain indignement, ils auront à répondre du corps et du sang du Seigneur. (3)

 

Cet évangile nous invite tous :

-      à être alertes dans la dénonciation de la faute, mais davantage prompts au pardon ;

-      à vivre d’empathie avec le pécheur et à nous soucier de son relèvement ;

-      et à prier avec le souci constant d’aimer le prochain comme soi-même. (4)  

 

Vous et moi, devenons des artisans de la reconstruction des personnes et soyons des guetteurs (5) sur les murs de nos cités pour lier le bien et délier le mal.

 

Amen.

 

1-     Marc 3,30

2-     Matthieu 14,27 - 17,7 et Marc 6,50, 16,6.

3-     1 Corinthiens 11,27

4-     Paul aux Romains – 2e lecture.

5-       Ézéchiel – 1re lecture.

 

 

Bonne semaine,

André Sansfaçon, prêtre

www.homelie.qc.ca

 

                                                       Commentaire de l’Oisillon

 

Si je ne me crois pas digne du pardon de Dieu,

je me ferme les yeux et le coeur aux messages d'amour qui, tout au long de la liturgie,

sont là pour me rassurer sur la bonté de Dieu

et pour m'amener à poser, à mon tour,des gestes de générosité, de fraternité.

 

                                                                                                      Bruant du Cap.     

                                                                     Oiseau endémique du Cap de Bonne Espérance.

                                                                                                            Afrique

 

 

 
Abonnement :  
Voulez-vous recevoir un avis dès la parution de l’homélie ? C'est gratuit et confidentiel.
 
Commentaire :  
Un commentaire hebdomadaire aide à la réflexion. Vous êtes invités(es) à réagir en exprimant vos idées.
 
Prière :  
Intention de prière : Vous pouvez demander une prière ou vous unir à la personne qui demande une prière.

Prière de la semaine : Une nouvelle prière, axée sur la liturgie du dimanche, nous accompagne chaque semaine.



 
Vidéo :  
Le dimanche : Une vidéo sur la liturgie dominicale.

Les sacrements : Une vidéo sur chacun des sacrements.




 
AVIS
À notre connaissance, l’image de cette page est gratuite et libre de droit, mais en cas contraire, prière de nous en aviser afin que nous la retirions.