Merci de laisser vos commentaires!  

  Ajouter un commentaire

Faites connaître vos idées sur l’Évangile, l’homélie, le site, etc.
  2018/09/01    
Repentigny Prov.Qc/Canada


Cette semaine, nous avons l'opportunité de se rappeler...que...croire en Dieu, c'est croire au «Créateur»...c'est croire à la vie...Croire à la vie, c'est l'accueillir, la protéger, la laisser être...pour mieux laisser passer «l'oeuvre de Dieu»....Le Pape François continue de guider et de porter l'Église en Jésus Christ le vivant...Lui, la «Vérité». Il continue de nous relever du mal par son Esprit-Saint et Il compte sur nous pour collaborer à son oeuvre tout comme pour Le laisser être dans la monde....L'être humain choisit de vivre en Dieu en composant avec la vie...Lors de sa naissance, l'être humain reçoit la vie comme son genre...et l'assume pour rendre le monde meilleur....À la fin de la vie, nous rendons notre âme à Dieu et tout ce que cela comporte...Cette semaine Jésus nous dit encore.... « Puis Jésus appela de nouveau la foule et lui dit : « Écoutez-moi tous, et comprenez bien. Rien de ce qui est extérieur à l’homme et qui pénètre en lui ne peut le rendre impur. Mais ce qui sort de l’homme, voilà ce qui rend l’homme impur. » Il disait encore à ses disciples, à l’écart de la foule : « C’est du dedans, du cœur de l’homme, que sortent les pensées perverses : inconduite, vols, meurtres, adultères, cupidités, méchancetés, fraude, débauche, envie, diffamation, orgueil et démesure. Tout ce mal vient du dedans, et rend l’homme impur» Jésus prône le respect...Il ne juge pas...Il nous laisse libres de collaborer à son oeuvre...qui commence en nous....Merci mon Dieu pour la vie de chaque jour...Aide-moi à être ta volonté dans le monde...en regardant vers un avenir meilleur avec Toi. Amen.
  2018/06/28    
PATRICIA C. D. GRAND LAHOU COTE D'IVOIRE


MERCI POUR TOUTES VOS HOMELIES.MERCI
  2018/06/20    
Mulhouse Franca


juste vous remercier et vous dire combien j'utilise vos homélies pour les célébrations en prison à Mulhouse. ps Franca, petite sœur de l'Evangile du Père de Foucauld
  2018/03/16    
Repentigny Prov.Qc/Canada


Alors que dimanche dernier, nous avions Jésus qui nous invitait à renaître d'en haut par l'intermédiaire de Nathanaël...ce chercheur de Dieu...ce 5ième dimanche nous offre une autre réalité comme quoi les chercheurs de Dieu peuvent venir à nous pour aller à Jésus...Les juifs qui se préparaient à leur fête de Pâque nous permettent de communier de plus près à cette réalité de cette vie nouvelle commémorée par cet autre passage que nous illustre la fête de «Pâques»... Nous rencontrons Jésus de plus près nous aussi......Il nous dit encore ce «L'heure est venue pour le Fils de l'homme d'être glorifié. Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s'il meurt, il donne beaucoup de fruit.....» Jésus se sert de la Nature pour illustrer son propos du don de sa vie et nous invitant à faire de même...À l'époque de Jésus les semences n'étaient pas altérées...«hybridées»....mais une chose demeure, fallait-il que la graine semée en terre meure ...se décompose...se transforme dans le terreau pour produire du fruit...Il en est ainsi pour nous, en 2018...cette semence correspond à cette Parole de Dieu semée dans notre terreau humain pour mourir et «maturer» pour ensuite germer en nous tout en se laissant être du Créateur et par la suite produire du fruit de don de soi, d'amour, de partage, de réparation ou de cicatrisation voire de «réconciliation» avec les personnes sur notre route...à la suite de Jésus.... Mourir à soi pour trouver du temps de disponibilité à rendre le monde meilleur de notre témoignage de foi en Dieu de notre choix d'opter pour Lui en pratiquant les conseils de sa Parole dans notre quotidien...le choisir pour l'exprimer dans la joie, la confiance.... Oui, ce terreau humain est toujours enrichi par la lecture de la Parole de Dieu, la réception des sacrements, la vie en groupe ou dans le silence...Dieu est présent...Dieu est agissant.....Mais attention, nous sommes dans un monde où les semences peuvent devenir «OGM»..mais la Parole de Dieu ne se modifie pas...Elle nous illustre toujours que Jésus a eu le choix de demeurer fidèle à la volonté de Dieu son «Père» notre «Père». Nous aussi, optons pour ce choix au quotidien. Comme Jésus, nous pouvons être bouleversés(e)...déstabilisés (e) à vouloir tout abandonner de Le suivre....cette semaine, nous pouvons choisir de porter davantage notre regard sur Jésus vivant encore sa Passion, son chemin de croix, sa mise à mort dans notre monde ...mais nous conduisant toujours sur la route de Pâques...celle de la «Résurrection»... Entendons -nous encore ce même « Jésus leur répondit : « Ce n'est pas pour moi que cette voix s'est fait entendre, c'est pour vous. Voici maintenant que ce monde est jugé ; voici maintenant que le prince de ce monde va être jeté dehors ; et moi, quand j'aurai été élevé de terre, j'attirerai à moi tous les hommes.» Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.» Entendons-nous encore Jésus nous redire qu'Il a choisi de mourir par amour pour nous afin de ressusciter et de vivre maintenant avec nous...tout en nous invitant à faire de même...Quel mystère...quelle réalité...Quelle invitation s'adresse à nous et suscitant même une bonne réflexion cette semaine!
  2018/03/08    
Repentigny Prov.Qc/Canada


En route vers Pâques, l'évangéliste Jean se sert encore des réalités du passé pour nous présenter ce qui vient... Il n'est pas le seul à piger dans les écritures de l'Histoire...Les ordres de la «Santé»...ceux des pharmaciens et des médecins.... ont choisi aussi comme emblème ce serpent guérisseur qui caractérisa également la civilisation grecque....Comme Jésus à Nicodème, ce chercheur de Dieu, Jean nous présente ou nous attribue une nouvelle facette de ce serpent de bronze....Il nous en donne le vrai sens....comme la réalité caractérisant le peuple des croyants (e) en Dieu vivant... Ce pouvoir de guérison est depuis longtemps alloué à Jésus qui ne « cesse de guérir les blessures et soigner toute maladie»....alors que les personnes du temps de Moïse regardant le serpent de bronze pouvaient être guéries dans le désert de jadis...Maintenant notre foi en Dieu nous invite à croire comme à accueillir les paroles de Jésus adressées à Nicodème «En vérité, en vérité, Je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu.» Oui, maintenant nous avons nous aussi à témoigner ce que nous voyons depuis des siècles de nos ancêtres dans la foi en Jésus ressuscité des morts et que nous suivons de plus près en ce temps de Carême...Oui, ceci est vrai, ce Fils de l'homme par Lequel nous passons pour obtenir la vie éternelle. Oui, ce cadeau de Dieu en son Fils Jésus qui demeure «lumière du monde». Il est à se demander si nous continuons de Le choisir au quotidien en sa Parole ou si nous optons pour les ténèbres de la mort...en choisissant de faire le bien ou le mal sous toutes les formes. Oui, ce 4ième dimanche de Carême me permet et nous permet de s'ajuster pour mieux renaître et cheminer avec les Christ nous invitant toujours à collaborer à ses oeuvres «d'Amour» à rendre le monde meilleur. Si le début de Carême nous alignait vers la «prière, la pénitence, le partage...le pardon...la paix....» cette semaine nous donne l'opportunité de nous situer pour mieux passer à l'action sur la route de Pâques
  2018/02/28    
Repentigny Prov.Qc/Canada


Ce 3 ième dimanche de Carême, l'évangéliste Jean nous décrit Jésus en tant que juif effectuant son pèlerinage annuel et traditionnel à Jérusalem.... Nous avons également un aperçu du «va et vient» se déroulant au temple ...pour souligner cette Pâque juive rappelant le «passage de la mer rouge» et la liberté retrouvée pour le peuple hébreux...Notre regard est cependant fixé sur Jésus...lors de la description de son comportement comme de son attitude dans ce qui peut nous sembler «une telle foire» pour un temple de l'époque...alors que l'atmosphère du lieu est bien décrite dans l'énumération des activités....Nous pouvons mentionner qu'il est rare de pouvoir s'imaginer la détermination comme le caractère de Jésus chassant les vendeurs du temple.... jetant à terre la monnaie des changeurs ...tout en renversant les comptoirs....mais tout en prêtant une attention spéciale aux colombes en demandant seulement :« Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » comme si ces colombes représentaient réellement cette mission de «paix» qu'elles incarnent...Cela en est même surprenant ! Ce récit nous invite à changer en nous ce qui nous éloigne de cette rencontre de Dieu à l'Église ou ailleurs dans notre quotidien...ce commerce...cette superficialité...Ce récit nous invite encore une fois à nous tourner davantage vers Celui qui devient le «vrai Temple» et qui nous est révélé par cette réplique « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai » Oui, Jésus ressuscité ....est le «Temple» nous conduisant au Père. St-Paul nous le confirme en 1 Corinthiens 3, 16 «Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous? 17 Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes.» Cela nous fait réfléchir quant au respect que l'on porte à notre corps...à celui des autres...Ce corps qui nous est prêté à notre naissance pour rendre le monde meilleur ou pour la Gloire de Dieu...Cela nous fait réfléchir aussi à l'aspect superficiel qu'on lui accorde sans entrer plus en détails...Nous n'avons qu'à référer à ce qui est «mode».... en 2018....Le «temple» prend un sens plus large que celui du lieu de cette rencontre de Dieu dans l'église...vers chaque personne de la Terre...En effet, nous sommes unis (e) en Dieu ....pour former cette grande famille ou «Église» universelle pouvant correspondre également au «Temple de Dieu dans l'Esprit-Saint» qui la ou le dynamise...À chaque époque, il y a des modèles de conversion comme St-Paul...St-François d'Assise...Marie de la Rousselière...Mère Térésa....et autres.....qui illustrent le vrai sens du «temple de Dieu» en respectant les «écritures» des ancêtres comme les disciples sans oublier le Pape François qui nous conduit toujours sur le chemin de la conversion en nous aidant à nous ajuster à cette Parole de Dieu.....et vivant encore de « ‘L’amour de ta maison fera mon tourment.’».....Si les juifs d'alors demandaient toujours des signes...ou ne pouvaient comprendre la subtilité de Jésus le prophète...qu'en est-il de nous dans notre démarche de foi? Qu'en est-il de nous en ce 3 ième dimanche de Carême! Comprenons-nous mieux ce que signifie « Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. » Comme les disciples croyons-nous à L'Écriture et à la parole que Jésus avait dite.? Nous aussi sommes à l'école de Jésus ressuscité. Nous aussi avons mission de témoigner sans cesse de notre foi en Lui ? Notre vocation de baptisés(e) nous appelle à collaborer à la venue du «Règne de Dieu» en 2018....On ne ne connait jamais le jour où un geste comme ...une parole semé(e) de notre part peut susciter la germination de la «Bonne Nouvelle du salut» pour les personnes sur notre route et ou encore cette conversion bienfaisante de cheminer à la suite de Jésus «Amour» pour tous les humains du monde entier...C'est ainsi que se réalise l'accomplissement de ce verset....«Pendant qu’Il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. » Pouvons-nous penser encore à ces mots qui nous sont adressés également... «Jésus, Lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’Il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; Lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme. » Oui, prenons le temps d'ajuster notre conduite en profondeur ... car Jésus nous fait encore la leçon de ne pas se fier aux apparences...Que cette Parole de Dieu agisse en nous et opère la guérison de tout notre être humain en route vers Pâques. Amen !
  2018/02/19    
Repentigny Prov.Qc/Canada


En ce 2ième dimanche de Carême, l'évangéliste Marc vient nous présenter le récit de la «Transfiguration de Jésus» où Jésus choisit ses 3 confidents qui seront présents également le jour de son agonie..... Jésus a quelque chose d'important à transmettre à Pierre, Jacques et Jean pour mieux les préparer à ce qui vient ....comme quoi, dans le domaine de la foi c'est aussi accepter de faire l'expérience de cheminer avec le Christ Jésus sans toujours comprendre une situation...un événement...une raison d'être....mais le temps confirme toujours notre choix...notre discernement...Ainsi, cette confidence se prépare dans la solitude.... pour faire suite à cette mise en route ....vers le désert de dimanche dernier ..Dieu parle dans le silence autant que le silence nous parle....Aussi, cette marche mentionnée en «haute montagne» est reconnue comme le lieu dans la Bible où s'effectue le point de rencontre en Dieu....Ce qui est beau, c'est de remarquer le changement apparent de Jésus....le changement physique de Jésus en communion avec son Père...à tel point qu'il en résulte une luminosité...un « rayonnement »...Jésus se révèle à Pierre, Jacques et Jean comme en transparence avec son Père notre Père....Ces 3 disciples ont fait l'expérience de la contemplation avec Jésus et son Père...d'un recueillement...comme une «extase»... un coeur à coeur.... un moment très fort ...très marquant dans leur vie traduisant encore ce «Venez et vous verrez». Ce récit nous montre Jésus faisant une boucle avec l'Ancien Testament...et les lois de Moïse apportant un nouveau regard sur les lois ancestrales...ainsi que ce «testament spirituel historique» pour les siens au désert... «Soyez saints, car moi, le Seigneur, je suis saint» et cet Élie qui a connu lui aussi un entretien avec Dieu de cette marche mémorable dans le désert également ...Oui, une remise en marche après une «déprime» qui suscita même un changement en lui pour devenir un «passionné de Dieu» et ainsi poursuivre sa mission d'intercesseur pour les personnes sur sa route...tout cela en lignée avec Jésus ...comme quoi tout se tient dans cette « Histoire du peuple de Dieu». Par la suite, c'est Pierre qui spontanément s'exclame de ce bien-être en compagnie de Jésus pour vouloir dresser 3 tentes...tout en s'oubliant...C'est comme si vivre avec Jésus nous fait délaisser notre «ego» ...pour mieux «Le laisser être....». Pouvons - nous nous demander cette semaine ce qui en est de ce temps d'arrêt en présence de Jésus dans la prière....Est-ce que nous ressentons également ce bien-être en sa compagnie pour mieux «Le laisser être en nous»...Est-ce que nous prenons le temps d'écouter ce « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! » Oui, ce Fils bien-aimé venu à nous... nous révéler le Père...qui nous dit encore lors de notre baptême respectif...« Tu es ma fille, tu es mon fils bien aimé (e) écoute mon Fils Jésus en sa Parole...». N'est-ce pas ce cadeau du jour.. ..C'est le temps d'en prendre conscience ...Nous aussi, nous sommes invités(e) à vivre comme à expérimenter cette semaine ce ....« Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.» Jésus devient maintenant leur référence...ma référence...notre référence respective.....Ce temps de carême m'en donne l'opportunité de mieux «m'enraciner» en cette «Parole de Dieu». Oui, est-ce que Jésus demeure ma et notre lumière qui continue de m'irradier...de nous éclairer pour se et nous laisser transformer par elle? Oui, chaque personne descend de «cette montagne» pour revenir dans le monde exprimer l'amour de Dieu pour tous (te). Nous pouvons même penser au Pape François ainsi que la curie romaine de retour de cette semaine de retraite en Italie... Oui, cette «descente de la montagne...» s'exprime par le jeûne mais aussi le «penser aux autres»...Tout comme les disciples, nous avons matière à réflexion de ce récit de la «transfiguration»...assez pour nous changer...pour se convertir...pour faire et être mieux? Est-ce que nous comprenons mieux après tout cela ...le vrai sens de « Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ». Cette semaine nous donne l'opportunité de chercher à voir plus clair. Pouvons-nous se souhaiter «Bon temps de Carême avec Jésus en marche et qui n'a pas fini de nous fait marcher à sa suite !»
  2018/02/16    
Repentigny Prov.Qc/Canada


Lors de son baptême, Jésus est signé du Père. Il donne sens à notre baptême en nous faisant réaliser que nous sommes « les enfants de Dieu Créateur». L'Esprit-Saint conduit Jésus au désert nous fait réfléchir à ce lieu de solitude et de détachement favorisant le «coeur à coeur» comme l'écoute de Dieu le Père. Le désert c'est aussi le lieu de sécheresse, de silence, de stress face aux risques pour la vie côtoyant cette présence animale, le dépouillement, l'insécurité....Oui, des bêtes sauvages...il y en a beaucoup au désert et comme les serpents, les scorpions et autres... elles peuvent survenir sournoisement.... De plus, il est bon de s'attarder à ce «40 jours» dans le désert .... car la «Bible» mentionne ce chiffre à plusieurs reprises...comme le déluge de 40 jours, Noé ouvrant la fenêtre de L'Arche au bout de 40 jours, l'Ascension se produit 40 jours après Pâques.....Bref, rappelons-nous les retraites de discernement de Saint-Ignace s'échelonnant sur une période de 30-40 jours...Il en est assez de jours pour discerner d'une nouvelle orientation de vie....un nouveau départ...d'une nouvelle mission à réaliser .... Oui, Jésus vient faire la boucle avec le récit d'Adam et Ève de la Genèse... Jésus vient réparer les fautes du genre humain....mes fautes, nos fautes.... Il vient détruire les forces du mal représentées par tout manque d'amour alias « le malin»....Il vient donner sens à notre vie...Son cousin Jean venait d'être arrêté pour être tué...Jésus prend la relève en venant donner le vrai sens de sa vocation baptismale soit de vivre et de répandre cette « Bonne Nouvelle» du règne de Dieu qui est proche tout en nous invitant à y collaborer en cette période de Carême....Se rapprocher de Dieu, le choisir, se convertir et ce particulièrement en privilégiant le «partage, la prière, le jeûne» afin de rendre aussi le monde meilleur. Ceci correspond à cette manière d'affirmer que «les temps sont accomplis avec ce mystère de la «mort-résurrection de Jésus-Christ» caractérisant chaque «aujourd'hui de Dieu». Cette invitation à se « convertir et à croire à la Bonne Nouvelle est plus vrai que jamais» en 2018. Bon choix de vivre ce temps liturgique en route vers Pâques!
  2018/02/01    
Repentigny Prov.Qc/Canada


L'évangéliste Marc nous fait imaginer par cette page de l'évangile ce que peut faire Jésus au cours d'une journée de sabbat.....Il nous Le décrit comme un vrai journaliste en 2018. Jésus se rend à la synagogue...va ensuite visiter ses amis Simon et André...avec Jacques et Jean....Ce qui est remarquable c'est que l'on rapporte à Jésus la maladie de la belle-mère de Simon...Autrement dit...les disciples s'adressent ou prient Jésus d'un fait...d'une intention de prière et ceci nous fait penser au bienfait de la prière pour les uns (e) les autres.....Jésus en étant sensible à la peine des autres....nous invite également à être compatissants (e)...solidaires de la peine...des épreuves...des maladies des personnes sur notre route.....La fièvre de la malade traduit pour nous qu'il y a toutes sortes de maladies ou d'épreuves pouvant affecter ou immobiliser une personne humaine...mais il y a toujours sur notre route du monde qui prie pour nous...qui nous conduit ainsi à Jésus...et nous pouvons également considérer en réalité que Jésus est venu pour tous les enfants de Dieu alias tous les humains de la terre entière...Oui, Jésus est près de nous dans notre vie quotidienne... Ce « la prit par la main » devient en réalité.....qu'Il nous donne la main pour nous relever...nous remettre en marche....nous encourager dans toutes les situations ....Ce texte nous fait réfléchir...car il nous donne l'opportunité de se et de nous demander « à qui cette semaine pouvons-nous tendre la main pour venir en aide à la manière de Jésus auprès de personnes sur notre route?...» Oui, Jésus peut même encore nous guérir de tous les maux...et le texte nous le relate...« La fièvre la quitta, et elle les servait.» La mission de toutes les personnes baptisées est de «servir»...rendant ainsi le monde meilleur...Aussi, le récit continue de nous présenter Jésus en action dans la même journée « Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous les malades, et ceux qui étaient possédés par des esprits mauvais.» Oui, Jésus est venu à nous comme serviteur ...en rendant le premier le monde meilleur....mais nous avons à mettre en pratique qu'Il témoigne aussi de son Père...Les personnes ayant foi en Lui deviennent témoins de l'inexplicable...mais de la réalité souvent prodigieuse....Jésus ne veut pas épater les gens ...ni devenir la vedette...l'idole du lieu... «Il guérit toutes sortes de malades, il chassa beaucoup d'esprits mauvais et il les empêchait de parler, parce qu'ils savaient, eux, qui il était.» Une autre caractéristique nous décrit Jésus comme étant matinal....et va prier son Père en un lieu désert. Jésus a besoin de solitude et Il nous démontre encore qu'avant d' entrer en action .....avant de commencer notre journée...il est important d'accorder du temps à Dieu en sa Parole...puis, nous pouvons nous demander si, comme Simon et ses compagnons, nous demeurons aussi intensément à sa «recherche...» pendant notre journée? Oui, à ce « Tout le monde te cherche», nous pouvons nous interroger si cela demeure véridique...ou encore....peut-être beaucoup de monde T'ignore... ou ne Te connaisse même pas en 2018...
Ce... « Partons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame la Bonne Nouvelle ; car c'est pour cela que je suis sorti. »Jésus nous redit ici sa mission...oui, Il fait ce qu'Il enseigne...Il prie son Père et Lui confie le monde sur sa route... Jésus est un «itinérant» de son Père chassant les esprits mauvais...Oui, nous aurions intérêt à relire cette péricope de Marc...car elle a beaucoup à nous apporter pour notre mieux-être chaque jour de la semaine...avant cette entrée en Carême le 14 février prochain...Quel cadeau encore que cette page d'évangile! et de cette «union de prière» !
  2018/01/18    
Repentigny Prov.Qc/Canada


Cette semaine nous voyons qu'après l’arrestation de Jean Baptiste..... Jésus poursuit sa mission de faire connaître son Père par des gestes d'amour.... opérant des guérisons...des merveilles avec les personnes sur sa route...Il continue d'inviter le monde...oui, Il continue de nous inviter à nous convertir...comme à se tourner vers Dieu...comme à croire en Lui...Oui, le règne de Dieu ...le règne de l'«amour» est tout proche...Ce qui est intéressant c'est que Jésus en sa Parole continue d'appeler chacun «une» d'entre nous pour nous mettre à la tâche...de Le choisir ou d'établir notre priorité de marcher à sa suite comme le Pape François visitant une prison de Santiago...et où il invite les femmes..le personnel pastoral et autres à se lever avec Jésus pour aller plus loin...pour poursuivre leur route avec Lui...qui continue de les et de nous faire marcher...Il continue de demander pardon...et de travailler à rendre le monde meilleur...C'est ce que nous sommes invités(e) cette semaine....

 Suivant  | Fin