homelie,homelies,homelie de dimanche prochain
*** ACCUEIL ***
 
Bienvenue sur le site homelie.qc.ca.
Voici l'homélie de dimanche prochain. Bonne lecture!

2014/11/02

Commémoration de tous les fidèles défunts

 

Commémoration des fidèles défunts.

31e dimanche du temps ordinaire

Année A.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 5,24-29

 

Jésus disait aux Juifs : « Amen, amen, je vous le dis : celui qui écoute ma parole et croit au Père qui m'a envoyé, celui-là obtient la vie éternelle et il échappe au Jugement, car il est déjà passé de la mort à la vie.
Amen, amen, je vous le dis : l'heure vient — et c'est maintenant — où les morts vont entendre la voix du Fils de Dieu, et ceux qui l'auront entendue vivront. Comme le Père a la vie en lui-même, ainsi a-t-il donné au Fils d'avoir la vie en lui-même ; et il lui a donné le pouvoir de prononcer le Jugement, parce qu'il est le Fils de l'homme. Ne soyez pas surpris ; l'heure vient où tous ceux qui sont dans les tombeaux vont entendre sa voix, et ils sortiront : ceux qui ont fait le bien, ressuscitant pour entrer dans la vie ; ceux qui ont fait le mal, ressuscitant pour être
jugés. »

 

                                                      _______

 

La mort est, d’une part, quelque chose de vérifiable. La personne ne respire plus et le cœur cesse de battre. Le souffle de nos narines s’évanouit comme la fumée (1). D’autre part, la mort suscite une interrogation. L’être humain décédé entre-t-il dans une autre vie ou l’esprit se dissipe-t-il comme une brise légère (2) alors que le néant prend place ?


Ces questions ont préoccupé l’humanité depuis que le monde est monde et les philosophes les ont traitées sous différents angles. Les réponses restent, encore aujourd’hui, ouvertes à la réflexion.

 

Quant à la Bible, c’est est un livre qui parle de Dieu, de sa pensée et de ses interventions dans le monde. Un livre qui nous invite à apprivoiser la vision de la mort avec les yeux de la foi en Dieu et en Christ Jésus. C’est dans cette perspective que nous méditons l’Évangile en tant que Bonne Nouvelle.

 

Dès les débuts de la Bible, les hommes reconnaissent que la vie provient d’un créateur. Il a donné à l’homme un souffle de vie (3). Et ils découvrent que, du fond de la mort, Dieu soufflera sur les os desséchés et ils revivront (4).  

 

Abreuvé à la vie de Dieu comme à une source qui nourrit le ruisseau, nourris de cet espoir, les humains ont cheminé vers la pensée d’un après la mort. Or, c’est de la venue de Jésus que la lumière a jailli et que nous avons maintenant une vision de notre vie future. Jésus s’est présenté comme étant la vie : Celui qui croit en lui ne mourra pas, il vivra éternellement (5). Cette réalité de notre avenir personnel s’est trouvée confirmée par la résurrection du Seigneur.

 

Jésus a défini la vie éternelle comme l’étape de la connaissance de Dieu. C’est-à-dire la naissance en Dieu ou à Dieu. Il a dit : La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu (6).

 

À titre de sœur et de frère en Christ Jésus nous sommes les héritiers (7) de cette vie éternelle. C’est-à-dire qu’à notre mort physique, nous entrerons et vivrons parfaitement l’unité avec Dieu. Le Christ a dit : Père, je veux que là où je suis, ceux que tu m’as donnés soient, eux aussi, avec moi, et qu’ils contemplent la gloire que tu m’as donnée (8).

 

Présentement, même si nous sommes membres de l’Église Catholique, c’est avec une vision embrouillée que nous percevons cette vie éternelle.

 

Vous et moi, nous acceptons d’être un disciple en tenue de service. Dans les pays chauds, on portait une robe ou un vêtement très ample pour travailler, on relevait le vêtement et on l’attachait avec un cordon. La personne se retrouvait en tenue de service, les reins ceints.

Ce geste était fait régulièrement et instinctivement.

 

Par comparaison, la consigne du Christ à l’égard de ses disciples est d’être au travail dans l’attente de son Seigneur. Toutefois, il revient à chacun ou chacune de déterminer le type de travail ou d’action à faire en vue de cette rencontre. L’autre consigne est de toujours rester dans la lumière en gardant sa lampe allumée.

Il faut prendre soin qu’elle ne s’éteigne pas avec les forts vents.

 

Essayons d’imaginer qu’à notre mort, le Seigneur prendra la tenue de service et que lui-même nous servira.

 

C’est lui qui maintiendra le souffle de notre vie éternelle.

C’est lui qui nous fera connaître parfaitement l’Amour.

C’est lui qui nous présentera son Père, notre Père.

Amen.

 

Notes :

1-     Livre de la sagesse 2,1 -9 -1er lecture

2-     Idem

3-     Genèse 2,7

4-      Ézéchiel 37,11 -14

5-     Jean 11,25

6-      Jean 17,3

7-      Paul aux Romains 8,14 -17 – 2e lecture

8-     Jean 17,24

 

 

Bonne semaine,

André Sansfaçon, prêtre.

www.homelie.qc.ca

 

                                        Commentaire de l’oisillon

 

Face au mystère de la mort, faisons confiance à la promesse du Christ. C’est dans la mesure où cette confiance nous tranquillise l’esprit que nous pourrons être attentifs, tout autour de nous, aux appels à la paix, au partage et à la dignité, dans la vie comme dans la mort.

 

Alouette, oiseau d’espérance. 

 

 

 

 
Abonnement :  
Voulez-vous recevoir un avis dès la parution de l’homélie ? C'est gratuit et confidentiel.
 
Commentaire :  
Un commentaire hebdomadaire aide à la réflexion. Vous êtes invités(es) à réagir en exprimant vos idées.
 
Prière :  
Intention de prière : Vous pouvez demander une prière ou vous unir à la personne qui demande une prière.

Prière de la semaine : Une nouvelle prière, axée sur la liturgie du dimanche, nous accompagne chaque semaine.



 
Vidéo :  
Le dimanche : Une vidéo sur la liturgie dominicale.

Les sacrements : Une vidéo sur chacun des sacrements.




 
AVIS
À notre connaissance, l’image de cette page est gratuite et libre de droit, mais en cas contraire, prière de nous en aviser afin que nous la retirions.