homelie,homelies,homelie de dimanche prochain
*** ACCUEIL ***
 
Bienvenue sur le site homelie.qc.ca.
Voici l'homélie de dimanche prochain. Bonne lecture!

2014/09/21

25e dimanche ordinaire

 

25e dimanche ordinaire.

Année A.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 20, 1-16a

 

Jésus disait cette parabole : “Le Royaume des cieux est comparable au maître d’un domaine qui sortit au petit jour afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Il se mit d’accord avec eux sur un salaire d’une pièce d’argent pour la journée et il les envoya à sa vigne. Sorti vers neuf heures, il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans travail. Il leur dit : ‘Allez, vous aussi à ma vigne, et je vous donnerai ce qui est juste.’ Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même. Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d’autres qui étaient là et leur dit : ‘Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?’ Ils lui répondirent : ‘Parce que personne ne nous a embauchés.’ Il leur dit : ‘Allez, vous aussi, à ma vigne.’
Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : ‘Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.’ Ceux qui n’avaient commencé qu’à cinq heures s’avancèrent et reçurent chacun une pièce d’argent. Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’argent. En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine : ‘Ces derniers venus n’ont fait qu’une heure, et tu les traites comme nous, qui avons enduré le poids du jour et de la chaleur !’ Mais le maître répondit à l’un d’entre eux : ‘Mon ami, je ne te fais aucun tort. N’as-tu pas été d’accord avec moi pour une pièce d’argent ? Prends ce qui te revient et va-t’en. Je veux donner à ce dernier autant qu’à toi : n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mon bien ? Vas-tu regarder avec un œil mauvais parce que moi, je suis bon ?’
Ainsi les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers.”

                                                       ________

 

Au nom des disciples et des apôtres, Pierre avait posé la question à Jésus : nous avons tout quitté pour te suivre : alors, qu’est-ce qu’il y aura pour nous (1).

Jésus leur avait répondu qu’ils siégeraient pour gouverner les douze tribus. Pourraient-ils avoir le pouvoir en Israël ?

Il avait aussi ajouté qu’ils auraient en héritage la vie éternelle. La plupart des disciples ont sûrement pensé que ce serait dans la vie future après leur mort.

 

Pierre et les apôtres étaient doublement contents, car Jésus avait ajouté : beaucoup de premiers seront derniers et de derniers seront premiers. Ils ont probablement interprété que les premiers fussent tous les ancêtres ou les païens des alentours qui avaient refusé leur maître.

 

Jésus, désireux de répondre à la question, a enchaîné avec une parabole. Le royaume des cieux est comparable au maître d’un domaine. Déjà, les auditeurs imaginaient que cet endroit serait magnifique. Chacun pourra s’asseoir sous sa vigne et son figuier, sans que personne l’inquiète (2).

 

Le royaume des cieux dont Jésus parlait avait la particularité que son Père était le vigneron (3).  

 

À l’époque, les ouvriers se présentaient sur la place publique afin d’être choisis pour le travail. C’était un labeur exigeant et dur physiquement. L’employeur pointait les plus costauds. Les petits et les faibles étaient rarement appelés. Cette manière de faire la sélection est encore en usage dans plusieurs pays.

 

À neuf heures, à midi, à trois heures et à cinq heures le maître a invité ceux qui étaient là. Tous étaient invités à la vigne.

Et le soir venu, le maître a assuré une rémunération égale à tous les ouvriers, indépendamment du temps travaillé.

 

Ce remboursement était inacceptable pour les premiers qui avaient travaillé environ dix heures. Certains disaient que c’était contre la Loi, car il était écrit : tu n’exploiteras pas le salarié (4).

D’autres criaient à l’injustice. Comment peut-on attribuer à un travailleur un salaire égal pour une tâche similaire, mais pour un temps différent ?

 

Cette parabole apporte un éclairage sur l’idée qu’on doit se faire du Royaume. Jésus a dit que le Père était le vigneron, lui, la vigne et les ouvriers, les sarments.

 

Dans ce royaume, Dieu invite toutes les personnes, fortes ou faibles, à vivre avec lui. Il n’y a aucune exclusion. Il n’y a pas de sans-emploi au royaume et il n’existe pas d’heures ouvrables fixes dans le vignoble du Seigneur.

 

De plus, personne ne mérite l’accès au royaume ou à l’amour de Dieu. Celui-ci aime de toute éternité. Il a eu et il a l’initiative.

 

Nous les êtres humains, avons de la difficulté à admettre que Dieu n’aime pas en fonction de nos efforts. Nous sommes enclins à comptabiliser et à gratifier en fonction du mérite. L’amour divin est d’un autre ordre. Il est un amour gratuit et inconditionnel.

 

Toute la vie de Jésus en a témoigné et même au larron qui l’a reconnu comme le roi, Jésus lui a dit : tu seras avec moi dans ce paradis (5).

Un dernier, venait d’être introduit au Père par Jésus, au titre de premier dans le Royaume.

 

Vous et moi, l’apôtre Jean nous invite à reconnaître que le Christ a donné sa vie pour nous (6). Il a aimé le premier. À notre tour, nous devons donner notre vie pour nos frères et sœurs. Donc, à l’exemple du Seigneur nous devons aimer.

 

Amen.

 

1-     Matthieu 19,27.

2-     Michée 4,4.

3-     Jean 5,1.

4-     Deutéronome 24,4.

5-        Luc 23,43.

6-        1 jean 3,16 – chant de communion

 

Bonne semaine,

André Sansfaçon, prêtre.

homelie.qc.ca

 

                                              Commentaire de l’Oisillon

 

L'homélie soulève la question de la rémunération au pro-rata du travail fourni.

Jésus ne s'appuie pas sur la justice des hommes ou sur le mérite,

mais sur la bonté, la miséricorde, l'égalité des chances.

Cette gratuité de l'amour de Dieu,

c'est ce qui nous permet de cheminer dans la joie,

et de combler, à notre tour, les besoins d'amitié, d'amour autour de nous.

 

                                                                                   Merle olivâtre.    

                                                                                            Ressemble au Merle d'Amérique.

                                                                                                            Afrique

 

 

 
Abonnement :  
Voulez-vous recevoir un avis dès la parution de l’homélie ? C'est gratuit et confidentiel.
 
Commentaire :  
Un commentaire hebdomadaire aide à la réflexion. Vous êtes invités(es) à réagir en exprimant vos idées.
 
Prière :  
Intention de prière : Vous pouvez demander une prière ou vous unir à la personne qui demande une prière.

Prière de la semaine : Une nouvelle prière, axée sur la liturgie du dimanche, nous accompagne chaque semaine.



 
Vidéo :  
Le dimanche : Une vidéo sur la liturgie dominicale.

Les sacrements : Une vidéo sur chacun des sacrements.




 
AVIS
À notre connaissance, l’image de cette page est gratuite et libre de droit, mais en cas contraire, prière de nous en aviser afin que nous la retirions.